L'amour Culinaire

03 mai 2019

Gratin de pommes de terre et courgettes façon dauphinois

58864868_2208181189497934_8741462592981041152_n

 

Toujours dans l'optique d'utiliser les courgettes du jardin, je vous propose ce gratin façon dauphinois où les pommes de terre se mélangent avec les courgettes pour alléger ce plat.
 
Donc ce n'est pas un vrai gratin dauphinois, effectivement, mais on s'en approche tout en restant dans la différence ;-) Cette version est très bonne et idéale en cette période estivale et pleine saison de la courgette.
Ingrédients: (pour 4 personnes)
  • 500g de pommes de terre à chair ferme
  • 500g de courgettes
  • 1 gousse d'ail
  • 25cl de lait
  • 15cl de crème liquide
  • gruyère râpé (40g)
  • muscade, sel, poivre
Préparation:
  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Éplucher les pommes de terre, les laver puis les couper en fines rondelles (idéalement à la mandoline). Ne pas les mettre dans l'eau une fois coupées car cela enlèverait l'amidon qui sert à lier le gratin.
  3. Porter le lait à ébullition avec le sel, le poivre et une pincée de muscade. Ajouter les pommes de terre et laisser cuire 10 minutes en remuant régulièrement car la préparation à tendance à accrocher.
  4. Pendant ce temps couper les courgettes en fines rondelles également.
  5. Frotter le plat à gratin avec la gousse d'ail, le beurrer légèrement (j'ai oublié de le faire et ça n'a pas accroché donc facultatif).
  6. Répartir la moitié des courgettes dans le plat puis verser les pommes de terre avec le lait par dessus, terminer par une dernière couche de courgettes puis ajouter la crème et parsemer de fromage râpé.
  7. Enfourner environ 1h en surveillant la cuisson. Pour tester la cuisson piquer avec la lame d'un couteau, les pommes de terre doivent être fondantes. Si le dessus dore trop vite, recouvrir de papier allu.

 

 

Weight Watchers: 6SP/pers. (lait écrémé et crème légère 4%).

Posté par lamourculinaire à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


16 avril 2019

Couteaux farcis au four

52930425_2131281190284888_7039428480198508544_n



Ingrédients
12 couteaux
100 g de beurre 
2 gousses d’ail (ail violet nouveau)
1 petit bouquet de persil plat
50 g de chapelure

Rincez les couteaux à l’eau claire. Réalisez la farce (beurre persillé) : sortez votre beurre à l’avance pour qu’il soit pommade. Emincez assez finement le persilet la gousse d’ail. Dans une assiette creuse, à l’aide d’une fourchette, malaxez le beurre pommade avec le persil et l’ail Préchauffez-le four. Installez les couteaux sur une plaque (lèchefrites ou plaque à pâtisserie) les uns à côté des autres, bien à plat. Passez-les au four chaud environ 5 minutes pour qu’ils s’ouvrent. Sortez-les et laissez refroidir quelques minutes. 4Prenez les couteaux, incorporez le beurre persillé sur toute la longueur (sans toutefois les remplir complètement : environ 1 cuillère à café de beurre par couteau). Etalez bien et disposez les couteaux sur un autre plat ou une assiette, côte à côte, ouverture vers le haut. Saupoudrez chaque couteau d’une fine couche de chapelure. Réinstallez les couteaux sur la plaque de four, là encore ouverture vers le haut. Passez-les au grill 3 à 5 minutes en surveillant : la chapelure doit être dorée. Retirez la plaque du four.
 

Posté par lamourculinaire à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Boulettes de chair à saucisses avec son riz d'accompagnement.

54515976_2155002111246129_1589464463063384064_n

 

Ingrédients / pour 4 personnes
500 g de chair à saucisse
100 g de farine
1 œuf
1/2 oignon
1 morceau d'ail
sel Persil



1Hacher l'oignon et l'ail.
2 Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients : la  chair à saucisse, la farine, l'oignon haché, l'ail haché, l’œuf, le sel et le persil.
3 Pétrir à la main.
4Diviser et faire des boulettes.
5 Les frire dans de l'huile chaude jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés et les égoutter sur du papier absorbant.
Pour finir :Accompagner avec du riz et une sauce de votre choix comme de la mayonnaise, du ketchup ou sans sauce tout simplement.

Posté par lamourculinaire à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Box: Tentation fromage

logo-tentation-fromage

 

Mon nouveau Partenaire : Tentation Fromage

La Box Abonnement, c'est chaque mois:

4 fromages (environ 600g) finement sélectionnés
1 bouteille de vin* de petits producteurs
3 charcuteries* délicatement tranchées
La Revue pour tout savoir sur le fromage

box-fromage

 

 

A partir de 24,90 € / mois
Les meilleurs fromages livrés chez vous, sans engagement

 

 

Au départ ce sont 3 amis, Alexandre, Laurent et Matthieu, amateurs de fromages et de bons vins, qui se retrouvent régulièrement pour discuter. En 2014, ils décident de passer le pas et de créer Tentation Fromage, la première fromagerie en ligne, orientée vers les producteurs artisanaux et les produits de qualité. Cette entreprise prend grand soin à sélectionner elle-même TOUS les produits qu’elle propose dans leurs box.

 

Il existe plusieurs formules :

 

« Formule découverte » de la box de fromages, à un prix très attractif, pour découvrir des fromages méconnus et retrouvez les grands fromages.
« Formule experte » de la box de fromages, regroupe des appellations fromagères plus recherchées et plus exclusives pour les passionnées.

Les box sont livrées tous les mois autour du 25 (la date exacte est disponible sur le site), dans un emballage isotherme (impeccable, c’était bien frais à la réception !).

Tentation Fromage c’est permettre à de petits producteurs de faire découvrir au plus grand nombre leurs réalisations artisanales.

IMG_5088

 

IMG_5092

 

 

Merci à tentation fromage grâce à eux j'ai pu me régaler.

Posté par lamourculinaire à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Pâte à beignets aux poireaux sauvage

54728269_2158300784249595_2054456069412880384_o

 

Des poireaux

2 oeufs

250 g de farine

20 cl de lait

Poivre

Sel


Emincer les poireaux et les faire cuire 2 minutes dans une eau bouillante salée. Les poireaux doivent être juste cuits (ils continueront à cuire dans les beignets). Egoutter les poireaux. Préparation de la pâte : Casser et battre les œufs, mélanger la farine, le lait, sel et poivre. Ajouter les poireaux. Faire chauffer un bain de friture. Lorsque l'huile est chaude, verser la pâte par petits tas à l'aide d'une cuillère à soupe. Retourner les beignets pour qu'ils cuisent des deux côtés. Retirer les beignets lorsqu'ils prennent une couleur dorée et les mettre sur un plat recouvert d'un papier absorbant. Servir avec une salade verte accompagnée d'une vinaigrette au vinaigre de miel (ou balsamique) et de quelques pignons de pin grillés.

 

 

Note : Ce plat corse était servi lors de la semaine sainte pour remplacer la viande.

 

Posté par lamourculinaire à 09:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Ragoût de sanglier

56158169_2170303303049343_8208112819724353536_n

 

C'est tellement bon le ragoût de sanglier, humm...  Il y a plusieurs manière de le faire mais pour moi celle ci est sûrement la meilleure, elle vient de ma maman. Mon Papa est chasseur, d'ailleurs tout les reste de ma famille paternelle quasiment.. Alors pour vous dire que du sanglier nous en mangeons sous toute les manières et invention possible! 

 

Pour ce ragout de sanglier il vous faudras:

Du sanglier, de préférence des côtes mais cette fois j'ai fait avec une autre parti du corps et c'est tout aussi bon.

1 Carotte

1 oignon

des champignons de paris ( préférence frais)

thym, laurier ( à défaut herbes de provençe)

sel poivre

1 cube de bouillons de boeuf et légumes

huile d'olive

des pommes de terre pour ma part j'en avais mis 8, j'en compte 2 grosses part personnes.

------------------------------

Dans une cocotte versez un filet d'huile d'olive et faites rissolé ( doré) votre sanglier, puis ajoutez l'oignon finement émincer et faites de même. Ajoutez votre carotte coupé en rondelle ni trop fine ( elle risquerais de ce cassé), ni trop épaisse ( elle aurait beaucoup de mal a cuire et ferais devenir les pommes de terre en purée). Ajoutez aussi vos champignon puis ajoutez un peux d'eau, vos épices .. vos pomme de terre, vos cube et couvrir d'eau. Laissez mijoter, cuire a feux doux. 

 

Petite conseil: c'est bien meilleur le lendemain, comme la plus part des plats que nous préparons. 

 

                                                                                                              Régalez-vous

 

Posté par lamourculinaire à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Pizza Maison

55929381_2173397472739926_6140817190393217024_oPizza maison à la crème fraîche, pommes de terre, tome de brebis, compté et emmental.

 

 

55845437_2173375862742087_1770744063281070080_nPizza maison au jambon cru et trio de poivrons (jaune, rouge et orange) sur une sauce tomate provençale et son emmental.

 

 

Pâte a pizza :

 

350 g de farine (type pâte à pain) + 100 g pour travailler la pâte

2 cuillères à café de sel

1 sachet de levureboulangère

3 cuillères à soupe de huile d'olive

25 cl d'eau tiède

 

1 Cuillère a soupe de sucre semoule

 

 

-Mettre 350 g de farine dans un grand saladier.

-Dans un verre ajoutez votre levure de boulanger avec votre sucre semoule, 1 cuillère a soupe d'huile d'olive et un peux d'eau tiède. Couvrir avec un papier cellophane et laisse gonfler, faire des petite bulle. 

- Mettre le levain express que vous avez fait dans votre saladier (farine) au préalable en aillant mis le sel caché dans votre farine.  Ajoutez le reste des ingrédients.

- Pétrissez, jusqu'à que la pâte de colle plus au doigts et sois souple . 

 

( vous avez la possibilité de la faire levée dans une premier temps ou de la praparer en pizza et en suite la faire levée, c'est comme vous le préférez), j'ai testé les deux manière. Juste avant d'enfourné votre pizza, avec un pinceau je badigeonne légèrement les bord de ma pâte.

- Enfournée a 200°c environ 15-20 minutes

 

Bonne degustation

 

26 juillet 2018

Tellines persillé

IMG_20180726_020010_713

 

Les tellines sont des petits coquillages très goûteux! Dans certaines régions on les appelle aussi "haricots de mer".

On peut les proposer en tapas à déguster avec du bon pain et pourquoi pas un petit verre de vin blanc.

__________
INGREDIENTS :
Pour 4 personnes

0.040 kg de beurre
0.500 kg de tellines
1 gousse d'ail
3 à 4 branche de persil
__________

RECETTE :

Ouvrir une telline pour voir si elles contiennent du sable, si c'est le cas les mettre à tremper dans de l'eau fortement salée. Bien mélanger pour dissoudre le sel et laisser reposer pendant environ une demi heure sans les toucher pour que les tellines s'ouvrent et rejettent une partie de leur sable.
Sortir les tellines de leur eau à la main en prenant soin de laisser le sable au fond du récipient.
Remettre à tremper dans de l'eau froide avec du sel et répéter l'opération si nécessaire.
Remarque :

Ici je n'ai pas eu à le faire car elles étaient sans sable.

Hacher l'ail et le persil

Faire fondre le beurre dans un sautoir ou une sauteuse.
Ajouter les tellines, l'ail et le persil hachés.

Mélanger, puis cuire à couvert et à feu modéré pendant 4 à 5 minutes. Les tellines doivent s'ouvrir comme pour les moules.
__________

Posté par lamourculinaire à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 juillet 2018

Verrines citron mascarpone et spéculoos

37579442_1796340167112327_9115412158354554880_n

Pour 6 verrines de bonne taille :
- 18 speculoos


Pour la mousse citron:
- 2 citrons jaunes
- 3 oeufs entiers
- 50g de sucre en poudre
- 250g de mascarpone


Pour le coulis de citron :
- 1 citron jaune
- 15g de beurre
- 70g de sucre en poudre
- 1 oeuf entier
- 1g d'agar-agar (une demie cc)



Emiettez grossièrement trois spéculoos au fond de chaque bocaux. Lavez les citrons et prélevez un peu de zeste. Râpez le zeste finement. Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Mettre les jaunes dans un bol avec le sucre et fouettez les au batteur électrique jusqu'à ce que le mélange blanchisse. 

Montez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Ajoutez le mascarpone à la préparation aux jaunes d'oeufs et ajoutez le zeste et le jus des citrons, et fouettez vigoureusement pour obtenir un mélange crémeux. Ajoutez ensuite délicatement les blancs d'oeufs montés à neige à l'aide d'une spatule. Répartir la préparation sur les speculoos.

Dans une casserole, mettre tous les ingrédients du coulis en ayant pris soin de presser le citron avant et de recueillir le jus. Mélangez au fouet puis faites chauffer la préparation au bain-marie en remuant constemment jusqu'à épaississement. Laissez tièdir (ne pas trop laisser refroidir car ça fige assez vite) et versez sur la crème mascarpone. Réfrigérez pour une heure trente minimum.

Posté par lamourculinaire à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 juillet 2018

Virginie Hériot - Madame de la Mer - Navigatrice

Virginie Claire Désirée Marie Hériot née le (25 juillet 1890-28 août 1932) est une navigatrice française, championne olympique de voile en 1928. Elle a contribué à la promotion de ce sport et sera reconnue comme une « ambassadrice de la marine française », ce qui lui vaudra également le surnom poétique de « Madame de la Mer ».

 

37338395_1790458467700497_1711054119629750272_n

 

 

Virginie Hériot née au Vésinet (Yvelines) le 25 juillet 1890, Fille d'Olympe Hériot, propriétaire des Grands Magasins du Louvre, et de sa femme, née Cyprienne Dubernet. Elle effectue dès 1904, avec son frère Auguste et sept amis de la famille, sa première croisière, sur le yacht Ketoomba (qui sera rebaptisé plus tard Salvador) appartenant à sa mère. D'avril à juin, elle fait le tour de la Méditerranée et rencontre le commandant Pierre Loti qui l'accueille à bord du croiseur-torpilleur Vautour dont il est le commandant. Elle acquiert alors la certitude qu'elle veut devenir navigatrice.

Le 2 mai 1910, au château de La Boissière (Yvelines), appartenant à sa mère, elle épouse le vicomte François Marie Haincque de Saint Senoch, également passionné par la mer. Le couple part en voyage de noces sur le Salvador, reçu en cadeau de mariage. Ils ont un fils, Hubert, né le 5 janvier 1913. En 1918, Virginie doit subir une grave intervention chirurgicale. En juin 1921, elle se sépare de son mari. À compter de cette date, elle se consacre de manière de plus en plus exclusive à la navigation, ne séjournant que rarement dans son appartement parisien (rue de Presbourg, puis 54 rue de Varenne).

En 1912, Virginie Hériot fait construire son premier yacht de course, l'Aile I, avec lequel elle tente, mais sans succès, de reconquérir la Coupe de France que les Anglais détiennent depuis deux ans. En 1921, elle acquiert un yacht à vapeur de 85 mètres et 1492 tonneaux, le Finlandia. Elle le remplacera plus tard par une goélette de 45 mètres et 400 tonneaux baptisée Ailée où elle passe dix mois par an.

Elle fait construire des bateaux de compétition : Aile (8 mètres) et Petite Aile (6 mètres). En 1922, l'Aile II est battue au Havre par le yacht Bora. Mais, avec persévérance, elle persiste et commence bientôt à enchaîner les victoires. En 1928, à Amsterdam, à bord du yacht Aile VI, elle remporte la médaille d'or aux Jeux Olympiques ainsi que la Coupe d'Italie contre la Hollande, l'Italie, l'Angleterre, les États-Unis, la Suède, la Norvège et l'Argentine. En 1929, elle reprend la Coupe de France aux Anglais et emporte la coupe d'Italie et la coupe du Roi d'Espagne. En 1931, elle remporte avec 9 minutes et 40 secondes d'avance le duel qui l'oppose au trois-mats Sonia sur le parcours Ryde-LeHavre-Ryde.

À la suite de ces exploits, elle est faite chevalier de la Légion d'honneur. Le roi Alphonse XIII d'Espagne lui rend visite avec sa famille sur la goélette Ailée II et la décore du Mérite Naval Espagnol en 1930. Le poète Rabindranath Tagore la surnomme « Madame de la Mer ».

Par sa célébrité et par ses conférences données à travers le monde, Virginie Hériot s'attache à promouvoir le yachting français et à faire connaître la qualité des ingénieurs et des chantiers navals français devenant, selon la formule du ministre de la Marine Georges Leygues, une véritable « ambassadrice de la marine française ». Elle se consacre également à des œuvres philanthropiques, soutenant des sociétés nautiques dont le Yacht Club de France, présidé à l'époque par Jean-Baptiste Charcot. Elle offre des yachts dits « monotypes brestois » aux élèves de l'École navale. Elle publie un Atlas des portsorné de ses propres dessins, ainsi que des poèmes. Grande amie d'Alain Gerbault, souvent citée dans l'œuvre de Gerbault, (O.Z.Y.U.) Au début de 1932, elle est grièvement blessée dans une tempête entre Venise et la Grèce, mais refuse d'arrêter la compétition. Fin août, lors des régates d'Arcachon, elle perd connaissance à bord de son petit voilier Aile VII, mais prend néanmoins le départ de la course. Victime d'une syncope au moment même où elle franchit la ligne d'arrivée, elle meurt le 28 août 1932 à bord d'Ailée II. Ses obsèques sont célébrées le 2 septembre à Paris en la basilique Sainte-Clotilde.

Son nom fut donné à la promotion 1932 des élèves de l'Ecole navale, entrés à l'automne.

Sa mère, ne pouvant se résoudre à faire immerger son corps au large des côtes bretonnes, comme elle l'avait souhaité, la fait inhumer dans le caveau familial à La Boissière-École. Ce n'est qu'en 1948 que son fils fera respecter cette dernière volonté en faisant immerger son cercueil au large de Brest.

Posté par lamourculinaire à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,